catherinedeneuve1.jpg

Lorsque Michèle Morgan délaissa le cinéma, Catherine Deneuve lui succéda avec classe et panache sans jamais la remplacer.

La douce jeune fille timide devint au fil du temps la plus prestigieuse des actrices françaises , un symbole de classe et d’élégance incontesté, une icône de la mode, un incontournable de la vie culturelle

Je sais à quel point Catherine Deneuve déteste que l’on écrive sur elle, mais comment imaginer une série de biographies de stars en commençant par les plus cultissimes d’entre elles tout en feignant d’ignorer l’existance d’une des plus prestigieuses carrières de toute l’histoire du cinéma?

fichier doc 5 catherine deneuve

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR DECOUVRIR LA BIOGRAPHIE DE CATHERINE DENEUVE PAR CELINE COLASSIN

DERNIERE MISE A JOUR LE 27 Novembre 2013

 

5 réponses
  1. 12 février, 2011 | 12:22 | #1

    Il était question , concernant le film : Les parapluies de Cherbourg de Jacques Demy ( 1964) que ce devait-être Isabelle Aubret , qui avait été préssentie pour tenir le rôle féminin principal de ce film , pourquoi Jacques Demy , l ‘ a t-il remplaçé par Catherine Deneuve .
    hugongerard.

  2. 10 avril, 2012 | 17:48 | #2

    Je me rappelle avoir vu le film Peau d ‘ Ane de Jacques Demy à la télé , et tu as du le voir aussi Céline , et à la fin , et à la fin de ce film on voyait un helicoptère débarquant à la fin de ce film , je n ‘ ai pas compris pourquoi et ce qu ‘ il venait faire ? .

  3. 6 janvier, 2013 | 17:50 | #3

    Elle jouait le rôle de Marie dans : Les caprices de Marie de De Broca .
    hugongerard.

  4. 15 janvier, 2013 | 13:10 | #4

    hélas cher ami Hugon, non seulement tu oublies de signer ton commentaire ce qui fait qu’il a l’air de venir de moi, ce qui ne m’arrange guère car tu confonds notre chère Catherine avec…Marthe Keller!!!!!!

  5. 27 février, 2013 | 23:29 | #5

    Tu confonds la belle Catherine avec Marthe Keller!

Laisser un commentaire

laubedufantastique |
kelhorreur |
sslstreaming |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Culture Cinématographique d...
| BRAD ET ANGELINA
| nicolas gob