25 ANITA EKBERG L'ICEBERG BRULANT anita-ekberg-290x300

On pourrait disserter des heures sur la belle Anita Ekberg, ce fantasme ambulant qui traumatisa tous les mâles des années 60 avant de devenir une star oubliée, grossie et vindicative.

Fellini lui donna son heure de gloire avec son rôle mythique de « la Dolce Vita » parce que disait-il, elle était la symbiose de toutes les stars du monde !

Anita confondit allègrement le personnage du film avec le sien et donna à la vie nocturne romaine ses titres de noblesse, rejouant sans cesse, soir après soir les scènes clés du film pour son seul plaisir et celui des paparazzi, devenant la principale attraction touristique de la capitale Italienne!

Rome n’était plus une question de Colisée ou de saint Pierre, c’était la ville de la Via Venetto et d’Anita.

Une seule rue autour de laquelle toute la planète semblait tourner, une sorte de saint Tropez citadin à l’affut de l’éternelle cavalcade d’Anita, parfois relayée par Ava Gardner, Belinda Lee, voire même Elizabeth Taylor ou Gina Lollobrigida.

Anita Ekberg était une star dans la foulée d’une Brigitte Bardot, une femme avide de vivre et sans souci du qu’en dira-on, aimant chanter, rire, danser, boire et ne pas finir la nuit seule.

In Fine rien à voir avec les Ursula Andress et Raquel Welch, plus calculatrices et qui monnaieront fort cher leurs exhibitions de charmes sans être autrement convaicues.

Et chose étrange qui mérite d’être soulignée: c’est en Belgique qu’Anita tourna son dernier grand rôle.

Le 11 Janvier 2015, après de lourdes épreuves personnelles, Anita Ekberg s’éteint.

Ce jour là, un sombre dimanche, le monde entier marche pour sauver les valeurs républicaines face à l’obscurantisme, les terroristes et contre une nouvelle nazification, religieuse cette fois du monde civilisé

Deux attentats, perpétrés contre la rédaction de Charlie Hebdo et contre la communauté juive ont ensanglanté Paris et inauguré le régne de la peur pour qui ose encore être libre, rire et penser plutôt qu’obéir. le monde marche pour rester debout et ne pas vivre à genoux.

Anita s’en va, elle a 83 ans et la liberté des femmes perd encore un peu d’éclat

fichier doc 25.anita Ekberg

Cliquez sur le lien pour découvrir la biographie d’Anita Ekberg par Celine Colassin

DERNIERE MISE A JOUR LE 15 janvier 2015

 

 

3 réponses
  1. 23 juillet, 2011 | 16:35 | #1

    Elle fût élue miss Suède en 1951.
    hugongerard.

  2. 11 juillet, 2012 | 13:32 | #2

    C ‘ est elle , qui aurait du avoir le rôle principal dans : La Dolce Vita de Fellini et non Léa Massari , j’ adore la trés célèbre scène culte , ou elle se baigne dans la fontaine de Trevise , une scène innoubliable de ce film , on ne peut pas passer à côté .

  3. 11 juillet, 2012 | 13:37 | #3

    Non c est Anouk Aimée qui jouait dans : La Dolce Vita , et non Léa Massari , je me suis trompé , je confonds avec le film d ‘ Antonionni : L ‘ aventura , tître d une chanson de Stone et Charden , en hommage à ce film , resté culte réunissant : Monica Vitti et Gabriele Ferzetti .

Laisser un commentaire

laubedufantastique |
kelhorreur |
sslstreaming |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Culture Cinématographique d...
| BRAD ET ANGELINA
| nicolas gob