elizabeth taylor

Elizabeth Taylor ou « tempête à Hollywood » !Tout de suite après Brigitte, je devais m’en prendre à la reine Elizabeth!

Celle qui décida à l’âge de cinq ans de montrer au monde ébahi ce que le mot STAR voulait dire!

Il voulait dire Elizabeth Taylor!

…Et n’a toujours pas changé de définition! Que la star nous ai quittés n’y change rien!

Cliquez sur le lien pour découvrir la biographie d’Elizabeth Taylor par Celine Colassin

fichier doc 2 ELIZABETH TAYLOR

 

Dernière mise à jour le 29 novembre 2013

 

 

5 réponses
  1. 24 octobre, 2010 | 17:42 | #1

    Les plus beaux yeux du cinéma .

  2. 20 décembre, 2010 | 16:57 | #2

    L ‘ une des toutes dernières grandes stars d ‘ Hollywood et l ‘ un des tous derniers mythes aussi .
    hugongerard.

  3. 29 mars, 2011 | 16:37 | #3

    Savais tu Céline que Liz Taylor était décédée la semaine dernière ? la presse , les médias , les jt en ont beaucoup parlé , des hommages lui avaientt été rendues : France 3 jeudi dernier avait rediffusé : La chatte sur un toit brûlant de Richard Brooks , Qui a peur de Virginia Woolf avait été rediffusé le même jour sur France 2 à 0h10 .
    hugongerard.

  4. 3 novembre, 2011 | 11:59 | #4

    j ‘ ai beaucoup aimé le film de Mike Nichols : Qui a peur de Virginia Woolf ( 1965) que je possèdes en dvd , mais franchement que vient faire le personnage de Virginia Woolf dans l histoire qui n ‘ a rien a voir avec la vie de la trés célèbre romancière de Miss Dalloway ? , çà n ‘ a aucun rapport , les tîtres de certains films sont mal choisis parfois par les cinéastes .
    hugongerard.

  5. 17 novembre, 2014 | 10:57 | #5

    Le film : Reflet dans un oeil d or réalisé par John Huston adapté du roman de Carson Mac Cullers , qui avait aussi écrit : Les oiseaux se cachent pour mourir est sorti en dvd au cas ou çà t interesserait Céline , mais tu a du voir ce film .
    hugongerard.

Laisser un commentaire

laubedufantastique |
kelhorreur |
sslstreaming |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Culture Cinématographique d...
| BRAD ET ANGELINA
| nicolas gob